Ce que vous devez savoir sur la taxe de séjour en vigueur à Bruxelles

La région de Bruxelles a mis en place le 1er février 2017 une taxe de séjour (dite “taxe sur les établissements d’hébergement touristique”). Cela signifie que si vous hébergez des voyageurs dans votre logement, vous devez collecter et reverser mensuellement aux autorités fiscales de la région Bruxelles-Capitale une taxe spécifique pour les séjours effectués. Ce versement s’accompagne d’une déclaration à faire en ligne auprès de ces autorités.

Vous trouverez ci-dessous des éléments d’information à ce sujet. Rendez-vous également sur le site de l’Administration fiscale ici.

Qui est concerné par cette nouvelle taxe ?

Vous êtes concernés par cette nouvelle taxe dès lors que vous proposez un logement en location courte durée à des touristes, contre rémunération, sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale.

Quel est le montant de cette taxe ?

Pour les hébergements à domicile, le montant de la taxe s’élève à 3€ par nuitée et par unité d’hébergement (voir définition ci-dessous) quel que soit le nombre d’occupants.

3€ x unité de logement x nombre de nuitées = TAXE

Quelles sont les démarches à faire ?

Vous devez vous-même effectuer quelques démarches :

  1. Procéder à une inscription unique, obligatoire (la notification préalable)
  2. Soumettre des déclarations mensuelles
  3. Exécuter des paiements mensuels

La déclaration et le reversement de la taxe se font donc tous les mois. Par exemple, vous avez jusqu’à la fin du mois de juin 2017 pour déclarer et reverser les taxes collectées pour les séjours effectués en mai.

Comment déclarer et reverser cette taxe?

La déclaration et le paiement se font en ligne sur le site de l’administration fiscale bruxelloise. Vous pouvez y accéder ici.

Est-ce qu’Airbnb intervient dans ce processus ?

Non, il est de votre responsabilité de collecter, déclarer et reverser les montants perçus.

Nous vous rappelons également que les revenus générés via Airbnb peuvent être assujettis à l’impôt sur le revenu et autres taxes que vous pouvez avoir à collecter et reverser. Les hôtes ont la responsabilité de se renseigner sur leurs obligations fiscales. Vous pouvez retrouver des informations pratiques sur nos pages Hébergement responsable, et accéder au guide informatif produit par le cabinet Ernst & Young.

*Une unité d’hébergement correspond à une chambre à coucher ou à un espace aménagé à cet effet (comme défini par Bruxelles Fiscalité).