La collecte automatique de la taxe de séjour généralisée à 23 000 communes françaises

Dès le 1er juillet prochain, Airbnb va étendre la collecte automatique de la taxe de séjour à près de 23 000 communes françaises qui ont voté une taxe de séjour au réel*, devenant ainsi la première plateforme de location meublée touristique à contribuer autant aux finances des collectivités locales.

Cette collecte a plusieurs objectifs : 

  • Simplifier le quotidien de centaines de milliers d’hôtes français
  • Apporter des ressources supplémentaires aux collectivités locales, majoritairement dans les petites et moyennes communes
  • Participer au développement touristique des  territoires et l’attractivité de la France puisque le montant de la taxe de séjour est consacré par les communes aux investissements dans le secteur du tourisme

Comme tout voyageur qui séjourne en France, les voyageurs sur Airbnb sont redevables d’une taxe de séjour, collectée par les hôtes avant d’être reversée à la mairie. Grâce à cet outil, Airbnb collecte automatiquement la taxe, simplifiant ainsi les démarches des hôtes.

LIRE AUSSI — Airbnb a reversé plus de 13,5 millions d’euros de taxe de séjour aux collectivités locales

La collecte automatique de la taxe de séjour a évolué afin de s’étendre à de nombreuses villes du territoire passant de deux villes en 2015 à près de 23 000 cette année :

Emmanuel Marill, directeur d’Airbnb France :

“Nous travaillons régulièrement avec les autorités sur l’encadrement de la location meublée touristique, dans l’objectif de simplifier la vie de nos utilisateurs. C’est la raison pour laquelle nous avons été la première plateforme à collecter automatiquement la taxe de séjour en 2015, et sommes également les premiers à la généraliser en France. Nous encourageons nos concurrents à suivre cette voie, car la collecte automatique est également un atout pour promouvoir un tourisme durable : grâce à ces nouvelles ressources, de nombreuses villes peuvent investir dans la promotion de leur territoire, et contribuer à attirer les voyageurs hors des principales zones d’attraction touristique.”

Pour plus d’informations, les villes peuvent consulter le site http://taxedesejour-airbnb.fr/ (section “Questions fréquentes”) ou envoyer un mail à [email protected].


*Conformément à la réglementation en vigueur, les plateformes collectent au tarif meublés non classés, auquel s’ajoute la taxe départementale quand elles est en vigueur. Lorsque le meublé est classé, ou que l’établissement est un hôtel, il appartient à l’hôte de collecter la différence et de la reverser directement à la Mairie. Cela restera d’actualité à compter de 2019.


Likez la page d’Airbnb Citizen sur Facebook

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!