Notre engagement envers les villes du monde

Brian Chesky

En 2007, Joe et moi avons fondé Airbnb pour une raison très simple : nous n’arrivions plus à payer notre loyer. Face à cette situation, nous avons trouvé notre propre solution : partager notre logement. Cela nous a permis de pouvoir payer le loyer, mais aussi de nous faire de nouveaux amis.

Quand nous avons décidé de mener cette idée à plus grande échelle, beaucoup n’y croyaient pas. Pourtant, Airbnb s’est développé, et aujourd’hui ce sont près de 2 millions de logements qui permettent aux voyageurs de vivre comme des locaux, et aux hôtes de gagner un revenu complémentaire bienvenu.

Au début d’Airbnb, nous n’avions pas idée des différents usages que feraient les hôtes de notre plateforme. Aujourd’hui, nous sommes fiers de la plupart de l’activité qui en émane chaque jour. Il est cependant devenu évident qu’il est temps de clarifier ce que nous tolérerons et ce que nous ne tolérerons pas au sein de notre communauté.

Au plus haut niveau chez Airbnb, nous sommes déterminés à renforcer le développement des quartiers et des villes où nous sommes présents. L’année dernière, j’exposais cette vision à travers le concept de Ville Partagée (lien). Nous imaginions alors ce que nous pourrions faire en travaillant aux côtés des villes dans une vision commune du partage.

Ces principes nous ont aidés à sceller des partenariats étroits avec des villes du monde entier, d’Amsterdam à San José, en passant par Paris et Philadelphie. Et la semaine dernière, ce sont les électeurs de San Francisco, en Californie, et de Boulder, dans le Colorado, qui ont voté en faveur d’un cadre favorable au partage de logement.

Aujourd’hui, nous allons plus loin pour mettre en oeuvre ces principes de manière concrète, avec la Charte de la Communauté Airbnb. Dans le cadre de cette Charte, nous prenons trois engagements :

Nous nous engageons à travailler avec les villes de manière individuelle et à aider notre communauté à payer sa part de taxe de séjour.
Nous nous engageons à faire preuve de transparence concernant nos données et nos informations. Nous allons ainsi aider les villes à mieux comprendre l’activité qui a lieu sur leur territoire, tout en assurant le respect des données personnelles de nos hôtes et de nos voyageurs.
Dans les villes où il existe une pression sur le parc locatif de longue durée, nous nous engageons à travailler avec notre communauté afin que la location de courte durée n’affecte pas la disponibilité des logements destinés à la location de longue durée. Nous veillerons donc à ce que nos hôtes s’engagent à louer, pour de courtes durées, uniquement leur résidence principale.
Cette Charte n’est qu’une première étape pour aider les villes dans lesquelles nos hôtes et nos voyageurs se sentent chez eux. Nous avons conscience que la mise en place de ces dispositions, ville après ville, prendra du temps. Cela dit, nous sommes convaincus que cette Charte va permettre d’aboutir à des actions concrètes, afin que le partage de logement contribue au développement des villes à travers le monde.