Airbnb reverse plus de 13,5 millions d’euros de taxe de séjour aux collectivités locales françaises

Revenir à la page d’accueil 🇫🇷


Airbnb reversera d’ici la fin du mois plus de 13,5 millions d’euros de taxe de séjour à 50 villes françaises, soit deux fois le montant versé en 2016 (7,3 millions d’euros). Prochaine étape : Airbnb généralisera la collecte automatique de la taxe de séjour à plus de 15 000 communes, devenant ainsi la première plateforme de location meublée touristique à contribuer aussi massivement aux finances des collectivités locales. Ces ressources supplémentaires seront investies par les communes dans des projets de développement touristique. Airbnb contribue ainsi à l’attractivité de la destination France.

En 2017, les trois principales communes bénéficiaires de la collecte automatisée de la taxe de séjour sont Paris (6,9 millions d’euros), Nice (860 000€) et Marseille (790 000€). Plus de 550 000€ ont par ailleurs été versés aux stations de ski des Alpes.

Les trois villes ayant connu la plus forte augmentation du montant de taxe collecté entre 2016 et 2017 sont Nice (+332%), Nantes (+264%), and Cannes (+202%)

Comme tout voyageur qui séjourne en France, les voyageurs sur Airbnb sont redevables de la taxe de séjour, collectée par l’hébergeur qui la reverse à la Mairie. Afin de faciliter les démarches des hôtes, Airbnb a très tôt pris l’initiative de simplifier la collecte en la rendant automatique au nom et pour le compte des hôtes dans les communes concernées.

La collecte automatique est 100% efficace, simple et gratuite pour les villes comme pour les hébergeurs, raison pour laquelle Airbnb a commencé son déploiement en France dès 2015. Depuis, Airbnb a étendu la collecte automatisée et le versement de la taxe de séjour à 19 grandes villes françaises en 2016, puis 50 villes en 2017. Elle vise sa généralisation au printemps 2018.

Emmanuel Marill, directeur d’Airbnb France :

“Les voyages sur Airbnb ne sont pas seulement un atout essentiel pour le tourisme et la croissance en France. Ils apportent également des ressources nouvelles aux collectivités locales, soumises à des tensions budgétaires croissantes, afin de financer leur propre attractivité. La collecte automatisée de la taxe de séjour est une façon simple et efficace de s’assurer que le développement du tourisme bénéficie réellement à tous et à tous les territoires. C’est pourquoi nous souhaitons généraliser ce mécanisme d’ici le printemps prochain, et invitons les autres plateformes de location meublée à faire de même.”


Likez la page d’Airbnb Citizen sur Facebook