Voici comment Airbnb révolutionne le voyage et lutte contre le tourisme de masse

Airbnb publie aujourd’hui un nouveau rapport qui permet de mieux comprendre comment la communauté d’hôtes et de voyageurs contribuent à lutter face au tourisme de masse. Présenté au forum annuel de l’OCDE, ce rapport démontre qu’en révolutionnant la façon de voyager, Airbnb participe au développement du tourisme durable et responsable à travers le monde.

Pour Jonathan Tourtellot, fondateur du National Geographic Center for Sustainable Destinations, « cette nouvelle forme de tourisme est essentielle pour lutter contre le tourisme de masse. Alors que les hôtels traditionnels sont souvent concentrés dans certains quartiers des grandes villes, la communauté Airbnb permet à des voyageurs du monde entier de disperser le tourisme et de faire découvrir des lieux hors des sentiers battus. »

L’étude le prouve : plus des deux tiers des voyageurs sur Airbnb décident de séjourner en dehors des grandes zones touristiques. En plus des logements, des services comme les Expériences et les recommandations des hôtes, les voyageurs sont encouragés à sortir des centres urbains. Plus de 60% des recommandations formulées par les hôtes en direction des voyageurs sont uniques, et n’ont été conseillées par aucun autre hôte.

LIRE AUSSI — Découvrez notre programme de tourisme communautaire

Selon Nathan Blecharczyk, co-fondateur et directeur de la stratégie chez Airbnb :

“Airbnb a été construit avec l’idée que partager son logement permet aux voyageurs de vivre des expériences authentiques, au plus près des habitants et des véritables lieux de vie. Nous sommes convaincus que notre communauté peut être une solution face au tourisme de masse, et qu’elle permet une croissance durable qui profite à tout le monde”.  

La révolution du voyage s’opère également sur le plan économique, puisque l’industrie du tourisme représente aujourd’hui plus de 10% du PIB mondial. La grande majorité des revenus générés sur Airbnb reviennent directement aux hôtes. Ils sont réinvestis dans des dépenses domestiques, dans l’entretien du logement ou encore dans la santé et l’éducation. De cette façon, le tourisme responsable profite aussi bien aux voyageurs qu’à la communauté locale.

LIRE AUSSI — Airbnb reverse plus de 13,5 millions d’euros de taxe de séjour aux collectivités locales françaises

 


Likez la page d’Airbnb Citizen sur Facebook